Vous êtes ici  :   Accueil > Opérations CLEMI > Renvoyé spécial

Renvoyé spécial

Publié le 28 juin 2019 Modifié le : 3 sept. 2019

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 28 juin 2019

DES JOURNALISTES EXILÉS À LA RENCONTRE DE LYCÉENS

Renvoyé spécial

  • Renvoyé spécial 2019 - 2020

     

    L’objectif de l’opération Renvoyé spécial est de sensibiliser les lycéens à la liberté d’expression et au pluralisme dans les médias par la rencontre avec un/e journaliste réfugié/e politique en France. Ces rencontres sont organisées chaque année, entre novembre et mai, par la Maison des Journalistes et le CLEMI.

     

    La maison des journalistes (MDJ) accueille des journalistes contraints de fuir leur pays où ils sont gravement menacés en raison de leur métier.

    Grâce à la solidarité des médias français, La Maison des journalistes est une passerelle, un endroit où reprendre pied après les persécutions subies.

    L’objectif de l’opération Renvoyé spécial est de sensibiliser les lycéens à la liberté d’expression et au pluralisme dans les médias par la rencontre avec un/e journaliste réfugié/e politique en France.

    Ces rencontres sont organisées chaque année, entre novembre et mai, par la Maison des Journalistes et le CLEMI.

     

     

    Complétez le formulaire de pré-inscription à l'opération Renvoyé spécial 2019-2020

      

     

    QUELQUES CONSEILS POUR BIEN ACCUEILLIR UN(E) JOURNALISTE RÉFUGIÉ(E) POLITIQUE EN FRANCE

     

     

    • Obtenez l’accord formel de votre chef d’établissement pour accueillir un/e journaliste dans le cadre de l’opération « Renvoyé spécial ».

     

    • Organisez la venue du/ de la journaliste : heure d’arrivée / départ, personne chargée de chercher le journaliste à la gare, personne chargée de la traduction, lieu d’hébergement, restauration, salle où aura lieu la rencontre, etc. (Aucun frais n’est à la charge de l’établissement, les frais de transport et d’hébergement sont pris en charge par la MDJ grâce au soutien financier de Presstalis partenaire de l’opération. Toutefois l’établissement peut prévoir un accueil café et éventuellement un repas à la cantine pour le journaliste et un accueil chez un enseignant de l’établissement).

     

    • Constituez une équipe pour l’occasion : élèves, enseignants, administration.

     

    • Élaborez un réel projet pédagogique en répondant aux questions : Pourquoi inviter un/e journaliste de la Maison des journalistes? Quel sera le thème, « l’angle » de cette rencontre?

     

    • Organisez des recherches sur le pays, mais procédez comme des journalistes : contrôlez soigneusement vos informations, recoupez-les, etc.

     

    • Concevez un dossier d’information mais méfiez-vous des compilations indigestes de pages imprimées à partir d’Internet.

     

    • En relation avec le coordonnateur du CLEMI de votre académie, pensez à inviter, si possible, les médias locaux.

     

     

    RESPECTER LES OBJECTIFS ET LE CADRE DE RENVOYÉ SPÉCIAL

     

     

    L'opération « Renvoyé spécial » n’est pas une tournée de conférenciers habitués à répéter mot pour mot un discours calibré dans un espace public. Il s’agit d’un témoignage d’un/e journaliste réfugié/e, demandeur d’asile devant des lycéens sur la liberté d’expression dans les médias.

     

    Il semble parfaitement déraisonnable de vouloir « surutiliser » et épuiser le/la journaliste pour trois voire quatre classes dans la même journée suivie parfois d’un débat dans un autre lieu.

     

    N’oubliez pas que certains d’entre eux ont été confrontés à des violences psychologiques et/ou physiques extrêmes et restent fragiles. La qualité des échanges doit toujours primer sur sa médiatisation. Comme l’ont prouvé les saisons précédentes, au-delà de 35 élèves, l’échange perd de sa qualité.

     

    D’autre part, la situation précaire des journalistes explique que les enseignants connaîtront la date de la rencontre et l’identité du journaliste qui viendra témoigner environ 15 jours avant la rencontre. 

     

     

    Plus d'informations ici