Connectez-vous

Accueil

Term. Spé. généralités

Publié le 01.03.2020 Modifié le : 02.03.2020

Écrire à l'auteur

Le  Sonntag, 1. März 2020

Term. Spé. préambule

Généralités, P. F.

  • Préambule du cycle terminal

     

     L’enseignement de spécialité de sciences économiques et sociales dans le cycle terminal s’adresse aux élèves désireux de poursuivre l’enseignement commun suivi en seconde dans une logique d’approfondissement et de diversification des thèmes abordés.

     

    Les objectifs principaux de cet enseignement sont les suivants :

     

    • participer à la formation intellectuelle des élèves en renforçant leur acquisition des concepts, méthodes et problématiques essentiels de la science économique, de la sociologie et de la science politique ;
    • préparer les élèves à la poursuite d’études post-baccalauréat et leur permettre de faire des choix éclairés d’orientation dans l'enseignement supérieur. Il existe en effet un vaste éventail de cursus pour lesquels la maîtrise de connaissances en sciences économiques et sociales constitue un atout indiscutable (classes préparatoires économiques et commerciales, classes préparatoires lettres et sciences sociales, formations universitaires d’économie et gestion, de droit, de science politique, de sociologie, de langues étrangères appliquées (LEA), d’administration économique et sociale (AES), instituts d’études politiques, écoles spécialisées : écoles de commerce et management, écoles de communication et journalisme, etc.) ;
    • contribuer à la formation civique des élèves grâce à la maîtrise de connaissances qui favorisent la participation au débat public sur les grands enjeux économiques, sociaux et politiques des sociétés contemporaines.

     

    Le programme du cycle terminal vise à fournir progressivement les outils nécessaires à la compréhension des phénomènes sociaux et économiques, à différentes échelles (micro et macro). Les élèves ayant suivi l’enseignement de spécialité de sciences économiques et sociales en classe de première ont abordé des éléments fondamentaux de l’économie, de la sociologie et de la science politique : la classe terminale permet de les compléter et de les élargir.

     

    L’enseignement de spécialité en classe terminale concerne les élèves ayant confirmé ce choix parmi les trois spécialités suivies en classe de première. À ce titre, dans le cadre des six heures hebdomadaires et dans une logique d'exigence disciplinaire et de préparation à l'enseignement supérieur, les élèves sont amenés à approfondir leurs connaissances et à développer un solide niveau de compétences.

    Comme les autres disciplines scientifiques, les sciences économiques et sociales articulent modélisation et investigations empiriques pour rendre compte de façon rigoureuse de la réalité sociale et mettre en question les prénotions. Cette démarche implique la formulation d’hypothèses, la construction d’indicateurs de mesure pertinents et leur soumission à l'épreuve des faits. Les élèves sont sensibilisés au fait que le travail de modélisation ne vise pas tant à décrire la réalité qu'à isoler certaines variables déterminantes pour analyser avec rigueur certaines catégories de faits et de comportements économiques et sociaux. Ils ne confondent pas la construction de modèles avec une idéalisation normative. Ils sont familiarisés avec les différentes modalités d’investigation empirique utilisées en sciences sociales (méthodes quantitatives et qualitatives).

     

    Les professeurs insistent sur l’exigence de neutralité axiologique. Les sciences sociales s’appuient sur des faits établis, des argumentations rigoureuses, des théories validées et non pas sur des valeurs. L’objet de l’enseignement des sciences économiques et sociales est le fruit des travaux scientifiques, transposés à l’apprentissage scolaire. Il doit aider les élèves à distinguer les démarches et savoirs scientifiques de ce qui relève de la croyance ou du dogme, et à participer ainsi au débat public de façon éclairée ; il contribue à leur formation civique.

     

    Le programme du cycle terminal de sciences économiques et sociales s’inscrit dans une logique d’approfondissement et de complexification progressive de l’enseignement, entre la classe de première et celle de terminale. Dans cette perspective, l’approche disciplinaire du programme (économie, sociologie et science politique) a pour objectif que les élèves puissent s’approprier les bases de chaque discipline (objets, démarches et méthodes, problématiques, concepts, mécanismes) avant que les différents regards disciplinaires ne se croisent sur des objets d’étude communs.

     

    Le programme fixe des objectifs d’apprentissage ambitieux qui ne peuvent être atteints que grâce à des dispositifs qui engagent les élèves dans une activité intellectuelle véritable. Les professeurs diversifient ces dispositifs en prenant appui sur des supports variés (textes, tableaux statistiques, graphiques, utilisation de jeux, comptes rendus d'enquêtes, documents iconographiques et audiovisuels, monographies, …) et en ayant recours, le cas échéant, aux outils et ressources numériques. Ils s’attachent à donner du sens aux apprentissages et s’efforcent de susciter la curiosité intellectuelle des élèves en montrant comment les sciences économiques et sociales permettent de comprendre des situations concrètes et les grands enjeux économiques, sociaux et politiques.

     

    Comme tous les enseignements, cette spécialité contribue au développement des compétences orales à travers notamment la pratique de l’argumentation. Celle-ci conduit à préciser sa pensée et à expliciter son raisonnement de manière à convaincre. Elle permet à chacun de faire évoluer sa pensée, jusqu’à la remettre en cause si nécessaire, pour accéder progressivement à la vérité par la preuve. Elle prend un relief particulier pour ceux qui choisiront de préparer l’épreuve orale terminale du baccalauréat en l'adossant à cet enseignement de spécialité.

     

    Les élèves doivent être capables de définir et d’illustrer les différents concepts qui figurent dans les objectifs d’apprentissage. Au-delà de ces savoirs et savoir-faire spécifiques aux sciences économiques et sociales, les élèves doivent maîtriser, à l’issue du cycle terminal, un certain nombre de compétences transversales.

     

    En fin de classe de première :

     

    • mobilisation des connaissances ;
    • résolution chiffrée et graphique d’exercices simples ;
    • collecte et traitement de l’information ;
    • analyse et mobilisation des données ;
    • analyse et mobilisation de documents de natures diverses ;
    • construction d’une argumentation / d’un raisonnement rigoureux ;
    • maîtrise de l’expression écrite et orale.

     

    En fin de classe terminale (en plus des compétences transversales acquises en fin de première) :

     

    • construction d’une problématique ;
    • construction d’une dissertation.

     

    Dans le cadre de ce programme, les professeurs exercent leur liberté pédagogique, en particulier :

    • pour organiser une progression de cours (économie, sociologie et science politique) adaptée à leurs élèves sur l'ensemble de l'année scolaire ;
    • pour articuler les différents apprentissages (savoirs, savoir-faire et compétences transversales) ;
    • pour adapter leurs pratiques pédagogiques aux besoins de leurs élèves.

     

    Ce programme s’inscrit dans le cadre des orientations fixées par le préambule du programme du cycle terminal et prend appui sur les objectifs d’apprentissage du programme de la classe de première.