Connectez-vous

Accueil

Webradios

Publié le Jun 26, 2020 Modifié le : Aug 18, 2020

Écrire à l'auteur

Le  Friday, June 26, 2020

Utopia, la radio du lycée Lurçat, n'a pas cessé son activité

webradio scolaire pendant le (dé)confinement 2020

  • Utopia

     

    Au sein du lycée Jean Lurçat de Martigues vit, sous l'impulsion d'une belle équipe, une radio, la radio Utopia.

     

    Les lycéens ont concocté deux émissions pendant et après le confinement.

     

    Dans leur dernière production, l’émission spéciale déconfinement, vous entendrez notamment l’interview d'une employée d’une grande surface, une chronique histoire (toujours très intéressante), des chroniques philo (et oui, ça permet ça aussi la radio !) et musique.

     

    Les émissions de cette année scolaire sont à retrouver ici :

    http://www.lyc-lurcat.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article1232&var_mode=calcul

     

     

    Marie-Laure Grand, professeure documentaliste de l'établissement témoigne aussi des semaines que nous venons de vivre et de l'apport du support média scolaire.

     

    "Concernant la période de confinement, l'éducation aux médias a perduré mais de façon complètement chamboulée, car nous étions reliés les uns aux autres uniquement via le biais virtuel.

    Nous faisons de la radio au lycée Jean Lurçat et faire de la radio c'est être ensemble dans un studio, en l'occurrence le studio d'Utopia. Donc, en temps normal, nous nous voyons les uns les autres et faisons des gestes en radio qui nous permettent de communiquer en silence pendant que les micros sont ouverts et que l'enregistrement a lieu. Faire de la radio via nos écrans, sans se voir, c'est faire de la radio "à l'aveugle"... une difficulté de plus pour nous tous et un plaisir en moins de toute évidence... ne pas être ensemble physiquement parlant dans le même lieu à partager le même moment, le « Ici et maintenant » qui nous apporte cette sensation d’intensité. Mais les élèves ont été à la hauteur de l'enjeu (sauf ceux qui ont malheureusement "disparu" durant cette période) et le numérique nous a permis de partager le même moment à défaut de partager le même lieu. Nous sommes tous contents que la radio ait perduré, ce qui pour moi était une évidence car c'est un média idéal pour informer et pour rester (comme dit précédemment) reliés les uns aux autres en temps de crise."