Connectez-vous

Accueil

Textes de référence, documents nationaux et fiches EDUSCOL

Publié le 23 oct. 2020

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 23 octobre 2020

Toutes les démarches de l'EMC en 6 fiches

Fiches EDUSCOL

  • Des fiches ressources EDUSCOL ont été initialement pensées pour le collège mais les démarches sont, de toute évidence, transférable au lycée. Ces fiches vous proposent, en effet, une entrée par les démarches.

     

    La structure est identique pour chacune d'elles : les principes et les invariants, les démarches, les conditions de réussite, quelques exemples précis, une rubrique pour aller plus loin

     

    L'accès aux ressources se fait en suivant les liens de chaque fiche ou pour les retrouver toutes, dans l'onglet "Documents" ci-dessus.

     

     

    La méthode de la clarification des valeurs : une méthode pour choisir, apprécier, agir (suivre ce lien).

    La méthode de la clarification des valeurs, fondée par Raths, Harmin et Simon, peut se définir comme une méthode d’éducation aux valeurs fondée sur l’examen méthodique d’une expérience de vie. Elle présuppose que les comportements sont un champ d’investigation et que les valeurs sont en ajustement perpétuel par rapport au monde. Une valeur, selon Raths, Harmin et Simon, est donc le résultat obtenu au terme d’une démarche méthodique rigoureuse. Trois composantes de l’expérience humaine font ainsi l’objet de l’examen méthodique : choisir (dimension intellectuelle), apprécier (dimension affective), agir (dimension comportementale). Il en résulte 7 critères évaluatifs.

     

     

    Le conseil d'élèves en groupe classe à l'école élémentaire ou au collège (suivre ce lien).

    A l’échelle d’une même classe, le conseil d’élèves est un outil qui permet d’installer entre les élèves un espace de débat, d’expression libre, de suggestion, de décision sur des projets et événements en relation avec la vie de leur classe ou avec l’actualité (élaboration des règles de fonctionnement, du temps et de l’espace scolaire, règlement de conflits entre élèves, préparation de projets, d’événe- ments fédérateurs, etc.). Espace de dialogue sur les problèmes rencontrés en classe, d’élaboration de règles de vie scolaire et de rappel à la loi par les élèves eux-mêmes, le conseil d’élève constitue un puissant outil de régulation de la vie de la classe et permet de faire vivre une expérience dé- mocratique, tout en contribuant à l’amélioration du climat scolaire. Il peut aussi être l’occasion de débats par lesquels les élèves peuvent partager librement leurs émotions et leurs impressions sur des œuvres littéraires et artistiques, des recherches documentaires, des faits d’actualité ou encore sur une expérience vécue.

     

     

    Le débat réglé ou argumenté (suivre ce lien).

    Le débat est par excellence constitutif de l’espace public en démocratie. Comme pratique démo- cratique, il vise la recherche d’un compromis ou d’un consensus sur fond de divergence des points de vue, voire de conflit. La liberté d’expression a pour corollaire l’acceptation de ces désaccords, qui s’expriment dans le débat. Toutefois, il ne doit pas entretenir l’idée que toutes les opinions se valent. L’expression de la pluralité des points de vue doit se faire dans le respect des valeurs de la démocratie et se référer au cadre juridique qui organise cette liberté. La pratique du débat facilite particulièrement la construction du jugement moral et du civisme chez les élèves. En ce sens, elle se situe au cœur d’une éducation à la citoyenneté.

    Une seconde fiche pour aller plus loin dans le débat (suivre ce lien).

    Les théories du débat, les autres pratiques de débat (les 4 coins, le bocal, pense seul-à deux-à quatre, résolution de problème).

     

     

    Les dilemmes moraux : une méthode du développement éthique (suivre ce lien).

    L’étymologie grecque dilêmma signifie « argument à deux fins ». Le dilemme moral propose deux issues à l’élève sans que l’une ou l’autre ne soit bonne ou juste a priori. C’est un court scénario avec un protagoniste X, confronté à un choix. Ce scénario s’achève sur une question normative : que devrait faire X ? issue A / issue B. L’élève doit choisir entre les deux issues et justifier son choix.

     

     

    La discussion à visée philosophique (DVP) ou oral réflexif (suivre ce lien).

    La DVP appartient à la catégorie des débats réglés. Cette approche, tant dans sa démarche que dans les apprentissages qu’elle met en jeu, relève d’un type particulier d’oral réflexif (qui n’exclut aucunement le recours à l’écrit).

    La DVP ou oral réflexif a pour objet de réfléchir au sens des choses, en dehors de toute prise de décision et sans viser l’action. De façon générale, cette réflexion implique de sortir de soi-même, de partager les questions existentielles dans le temps et l’espace pour penser notre condition humaine dans ce qui fonde notre rapport au monde, aux autres...

    Elle a pour moyen ce qui nous est commun et nous relie à tous les autres : l’universel de la raison