Vous êtes ici  :   Accueil > Se former > Ouvrir ses horizons
Connectez-vous

Accueil

S'informer Se former Enseigner Enseignement Moral et Civique Enseigner et apprendre à distance Evaluer pour faire progresser les élèves Différencier, gérer l'hétérogénéité Grand oral Géographie prospective Enseigner la mer et la mondialisation avec la CMA-CGM HG en langue étrangère Enseigner avec le Numérique Ressources locales Ressources en ligne Cartothèque Actualités Des ressources pour les professeurs tuteurs BTS Tourisme

Ouvrir ses horizons

Publié le Apr 27, 2021 Modifié le : May 17, 2021

Écrire à l'auteur

Le  Tuesday, April 27, 2021

Faire l’Histoire

arte télévision histoire Patrick Boucheron

  • capture d'écran arte

    Proposé et présenté par l’historien Patrick Boucheron (Quand l’histoire fait dates, ARTE 30x26’) en collaboration avec l’historien et archiviste Yann Potin, le magazine part du principe que tout peut « faire l’histoire » : objets en série, « génériques » (le miroir), objets uniques, « fétiches » (le Suaire de Turin) et matériaux et documents (la brique et la déclaration d’impôt). Un travail graphique original agrémente les images d’archives d’un trait ludique et pédagogique. La chronique de Manon Bril nous fait traverser la frontière entre culture historique et cultures numériques.

    Faire l'Histoire c'est raconter au public comment un simple objet, un artefact, peut nous amener vers un temps et un monde révolu, servir de révélateur, chahuter nos savoirs imaginaires, attiser des questions qui brûlent encore. Transmettre une parole, des images, des histoires, et de l’histoire. Pour la première fois des historiennes et historiens s'emparent de l'histoire à la télévision.

    Lien vers la bande-annonce du magazine —> https://vimeo.com/519003043/379e3ae11e
    Lien vers les 6 premiers épisodes disponibles sur ARTE.tv —> https://www.arte.tv/fr/videos/RC-020782/faire-l-histoire/
     
    La saison 1 comporte 12 épisodes de 17 minutes, diffusés du 10 Avril au 26 Juin. Et c'est l'historienne des femmes et du féminisme Bibia Pavard qui a ouvert la voie samedi dernier avec son objet : le stérilet.