Connectez-vous

Accueil

La CSTI Aix-Marseille Le Parcours Culturel Transversal La vie des Réseaux Bulletins CSTI Fil Twitter CSTI Ressources pédagogiques Ressources culturelles Les visioconférences Concours, projets et événements scientifiques Innovation Technologique Partenaires Scientifiques pour la Classe (ancien ASTEP) Actualités Qui contacter ? Archives Continuité pédagogique

Accueil

Publié le May 12, 2021

Écrire à l'auteur

Le  Wednesday, May 12, 2021

Une classe du collège Pesquier de Gardanne en finale du concours CGénial !

Un projet sur la dépollution des sols

  • Un projet sur la dépollution des sols

     

     

     

     

    La classe de 3ème 5 du collège Pesquier de Gardanne vient de remporter la finale académique du concours CGénial ! Leur projet sur la dépollution des sols a su convaincre le jury. Leur recherche a été accompagnée par la chercheuse Pascale Prudent du Laboratoire de Chimie de l’Environnement (LCE) d’Aix-Marseille Université. Une enquête prometteuse…

     

     

     

    Début 2018, alors qu’ils sont en 5ème, des élèves du collège Pesquier de Gardanne accompagnés par leurs enseignants de SVT et physique-chimie entament une recherche sur la dépollution des sols grâce à des plantes. Si leur premier terrain se porte sur les terrils de Gardanne, ils se rendent vite compte que les sols sont moins pollués que ce qu’ils imaginaient à l’origine.

     

     

     

    Après avoir effectué des recherches sur les plantes dépolluantes, la classe se met à la recherche d’un laboratoire qui accepterait d’analyser leurs futurs échantillons et d’un sol à dépolluer. Pascale Prudent, chercheuse au Laboratoire de Chimie de l’Environnement, accepte de les accompagner dans ce projet et les propriétaires du Château Pradeaux de Saint-Cyr-sur-mer acceptent que les expériences soient menées dans leurs vignes dont les sols sont présumés contenir du cuivre.

     

     

     

    S’ensuit alors le choix des plantes : le romarin car c’est une plante locale, peu exigeante et phytostabilisatrice ; le tournesol car il est phytoextracteur bien que très consommateur en eau !

     

     

     

    Lors des plantations dans les vignes, des échantillons de sols ont été prélevés afin de les caractériser. Et après 13 mois dans la terre, des échantillons de plantes ont été ramassés et nettoyés avec soin par les élèves avant d’être envoyés, avec les sols des zones racinaires, au LCE pour être analysés. Les analyses de romarin ont montré qu’autour des plantes, dans le sol, la quantité de cuivre a diminué, absorbé par le romarin. Les élèves en ont alors conclu que le cuivre n’empêchait pas le bon développement du romarin et que ce dernier pouvait avoir un rôle phytostabilisateur. Une étude intéressante car on estime à 1 million d’hectares les sols contaminés par le cuivre, risquant de limiter la pousse de jeunes plants de vigne.

     

     

     

    Les résultats d’analyse des tournesols devraient vite arriver dans les mains des élèves pour poursuivre leur enquête. Ils continuent donc d’avancer en vue de la finale nationale du concours CGénial le 19 mai 2021 !

     

     

    Pour voir ce projet en vidéo : 

     

    https://youtu.be/HkbGv2wRQoM