Connectez-vous

Accueil

Continuité pédagogique Région académique Ressources et usages Réseau académique Collectivités territoriales Pédagogies innovantes Hybridation Offres de services Publications Usages responsables

Le code s'envole

Publié le 25 juin 2021

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 25 juin 2021

Ballon solaire en SNT au lycée Thiers à Marseille

Le projet « le code s’envole » a été lancé en septembre 2019 et 2 classes de seconde du lycée Thiers y participent en SNT.

  • Deux classes de seconde du lycée Thiers à Marseille participent en SNT au projet "Le code s’envole", lancé en septembre 2019.

     

    Deux classes de seconde du lycée Thiers à Marseille participent en SNT au projet "Le code s’envole", lancé en septembre 2019.

     

     

    Contribution de M. Henry,
    enseignant de SNT au lycée Thiers à Marseille

     

    CADRE SCOLAIRE

     

    L’activité liée à ce projet est proposée aux deux groupes de SNT de M. Henry, professeur de mathématiques du lycée Thiers. Le volume d’heures de SNT est découpé en une séance d’une heure hebdomadaire et une séance d’une heure bi-hebdomadaire. Les élèves sont répartis par groupes de 25.

     

     

    ANNÉE 1, 2019-2020

     

    Confier le projet à deux groupes de SNT posait le défi de la gestion par deux équipes indépendantes qui ne communiquent a priori pas ensemble. Ce choix avait l’avantage de ne pas favoriser un groupe au détriment de l’autre.

     

    Le projet fut décomposé en quatre ateliers différents :

     

    • fabrication de l’enveloppe du ballon
    • fabrication de la nacelle et mise en place des cordages
    • assemblage de la partie électronique et programmation de la capture de données
    • collecte et mise en ligne des données de pollution récoltées

     

    La communication entre ateliers était assurée par l’équipe de la nacelle, pour ajuster les cordages à l’embouchure du ballon et la disposition du boîtier électronique. Les trois premiers ateliers ont démarré en même temps. Les premières séances ont servi à découvrir le projet, son matériel et ses objectifs. Le professeur a insisté sur la gestion de projet, le découpage en ateliers puis en tâches et la communication. Les premières équipes formées par affinités sont passées par une étude préalable des tâches de chaque étalier, avec une rotation lors de chaque séance. Un cahier des charges informel fut alors établi pour les trois premiers ateliers, la 4e phase, de mise en ligne des données était soumise à la réussite des activités des trois premiers ateliers. La communication entre les groupes de SNT fut réalisée par le professeur. Elle était nécessaire pour les activités liées à l’enveloppe et la nacelle. La partie électronique fut confiée à un seul groupe, d’élèves férus d’électronique. Par mon expérience d’ancien informaticien, il fallait éviter qu’un groupe défasse en une séance ce qu’un autre groupe avait réussi à produire la semaine précédente.

     

     

    ENVELOPPE DU BALLONprojet le code s'envole enveloppe du ballon 

     

    Les élèves ont rapidement compris que la salle de classe dédiée à nos cours de SNT était trop petite pour le découpage et le collage de l’enveloppe du ballon. Notre emploi du temps comprenait une séance le samedi matin, c’est un créneau peu apprécié, mais pendant lequel le lycée est presque vide et cela nous a permis d’envahir les plus grands couloirs et y dérouler notre long rouleau fragile de « sac plastique ».

    Vérification du montage du ballon, la forme finale du ballon est discutable, mais le résultat est satisfaisant. Les élèves ont su trouver des avantages à nos locaux à hauts plafonds.

    La découpe des fuseaux de l’enveloppe, puis le collage ont été menés conjointement par les deux équipes prévues. La gestion de groupes de jeunes gens dépend beaucoup des caractères de chacun, il fallait empêcher que quelques-uns s’imposent et dirigent les autres, et éviter le rejet d’erreurs sur l’autre groupe.

     


      

     

    NACELLE

    Les deux équipes ont très bien mené la fabrication de la nacelle. Elles ont choisi de la réaliser en carton et sont arrivées à un bon résultat, équilibré avec un cordage bien pensé.

     

    PARTIE ÉLECTRONIQUE

    L’équipe de techniciens en électronique et informatique avait en 2020 parfaitement terminé sa partie. L’ensemble des capteurs était fonctionnel, des mesures ont été réalisées et stockées, mais seulement à terre. L’appareillage électronique n’a pas pu être testé en vol, le 1er confinement a arrêté les cours et le projet le 14 mars 2020. Nous n’avons ensuite pas repris les cours avant la rentrée de septembre.

     

    VOL D’ESSAI

    Nous avons fait plusieurs tentatives pour faire voler le ballon. Nous avons compris qu’un souffleur à feuilles de jardin serait utile pour remplir d’air le ballon. Mais en ce jour de mars 2020, le soleil n’était pas assez vif pour chauffer l’enveloppe et le ballon ne s’est pas envolé. Nous avons alors décidé d’attendre les beaux jours. L’arrivée de la crise sanitaire en a décidé autrement.

     

     

     

    ANNÉE 2, 2020-2021

    Projet le code s'envole 

    Avec de nouveaux groupes de SNT, nous avons attendu le mois de mars pour relancer le projet.

    Forts d’un ballon et d’une nacelle déjà assemblés, nous avons commencé les essais en mars 2021 et nous avons repris la partie électronique à son début. Pendant les belles journées de ce printemps 2021, les essais furent tous concluants. Le ballon s’est envolé, au-dessus des bâtiments du lycée et a rencontré un franc succès auprès des autres classes, spectatrices depuis leurs salles de cours.

    La partie électronique était prête, mais une mauvaise manipulation de la carte SD n’a pas permis d’analyser les données. La partie électronique est donc à améliorer pour l'année prochaine.