Connectez-vous

Accueil

La CSTI Aix-Marseille Le Parcours Culturel Transversal La vie des Réseaux Bulletins CSTI Fil Twitter CSTI Ressources pédagogiques Ressources culturelles Les visioconférences Concours, projets et événements scientifiques Innovation Technologique Partenaires Scientifiques pour la Classe (ancien ASTEP) Actualités Qui contacter ? Archives Continuité pédagogique

Questionner le monde du vivant, de la matière et des objets

Publié le 8 mars 2022

Écrire à l'auteur

Le  mardi 8 mars 2022

Les états de l'eau

Séance 2 : La rosée du matin

  • Séance 2 : La rosée du matin

     

    « Qui se rappelle ce que l’on a fait la semaine dernière ? »

    « - On a cherché comment se forme le nuage ! »

    « - Comment il fait de la pluie ! »

    « - Comment se forme la neige ! »

     

    « Qu’est-ce qu’on avait fait comme expérience ? »

    « - On a pris un verre avec de l’eau froide, on a mis des glaçons. Après sur le verre, il y avait de la buée !

    C’est parce que le verre est froid que l’eau se condense sur le verre ! »

     

    « D’où vient cette eau ? »

    « - Elle est dans l’air ! »

     

    L’enseignante affiche une photo d’une plante recouverte de rosée. Elle précise qu’elle n’a pas été arrosée, ni par la pluie, ni par l’arrosage.

    Elle demande aux élèves de décrire ce qu’ils voient.

    « - On voit une feuille avec des gouttes d’eau ! »

     

    S2EtatEauPasteurLePontet22 0001 

     

    « Quelqu’un sait-il quel est le nom de ces gouttes d’eau ? …

    C’est de la rosée ! »

     

    « Comment s’est formée cette rosée ? »

     

    Elle distribue une feuille démarche d’investigation aux élèves. Ils doivent dessiner ou écrire leurs hypothèses.

    L’enseignante et les scientifiques circulent auprès de chaque élève pour les aider à rédiger leur hypothèse.

     

    S2EtatEauPasteurLePontet22 0002 S2EtatEauPasteurLePontet22 0003 S2EtatEauPasteurLePontet22 0006 S2EtatEauPasteurLePontet22 0008 

     

    L’enseignante organise ensuite une synthèse des hypothèses. Elle note au tableau l’ensemble des hypothèses.

     

    S2EtatEauPasteurLePontet22 0009 S2EtatEauPasteurLePontet22 0010 

     

     

    « Pour essayer de répondre à la question précédente, on va se poser une autre question :

    Y a-t-il de l’eau dans l’air ?

    Oui – Non

    Pourquoi ? »

     

    Les scientifiques aident chaque élève dans la mise en forme de leurs idées par reformulation, dans la mise en forme des étapes chronologiques de la condensation et dans l’utilisation du vocabulaire précis.

     

    Une mise en commun des idées est organisée par les scientifiques :

    « Y a-t-il de l’eau dans l’air ? »

    « - Oui ! Parce que le brouillard, c’est de l’eau et qu’il fait des gouttes de rosée ! »

    « - Parce qu’il pleut ! Il y a de la vapeur d’eau ! »

    « - L’air est rempli d’eau mais on ne la voit pas ! »

    « - On peut la voir quand il pleut ! »

    « - Aussi quand on prend son bain, il y a de la buée sur le miroir ! »

    « - Oui ! Le soleil fait évaporer l’eau dans le lac ou la mer ! »

     

    Les scientifiques proposent ensuite une expérience constituée de trois Béchers contenant de l’eau à des températures différentes.

    L’eau va se condenser plus ou moins vite sur le bord du verre en fonction de l’écart de température.

     

    S2EtatEauPasteurLePontet22 0013 

     

    « Comment expliquer ce qui se passe ? »

    « - Plus le verre est froid, plus il y a de gouttes ! »

    « - Le verre est froid et l’air est chaud, les gouttes se condensent parce que les températures sont différentes ! »

     

    L’enseignante dessine au tableau un schéma que les élèves reproduisent sur leur fiche démarche.

    Elle rédige ensuite une trace écrite avec ses élèves.

    Les élèves recopient cette trace écrite sur la fiche.

     

    S2EtatEauPasteurLePontet22 0012