Connectez-vous

Accueil

La CSTI Aix-Marseille Le Parcours Culturel Transversal La vie des Réseaux Bulletins CSTI Fil Twitter CSTI Ressources pédagogiques Ressources culturelles Les visioconférences Concours, projets et événements scientifiques Innovation Technologique Partenaires Scientifiques pour la Classe (ancien ASTEP) Actualités Qui contacter ? Archives Continuité pédagogique

Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Publié le 22 mars 2022

Écrire à l'auteur

Le  mardi 22 mars 2022

La biodiversité

Séance 1 : Vivant – Non vivant

  • Séance 1 : Vivant – Non vivant

     

    L’enseignante présente Eléa, la scientifique qui va accompagner la classe.

     

    Elle note sur l’ENI les hypothèses des élèves suite à la question :

    « A votre avis, pourquoi peut-on dire que quelque chose est vivant ? »

    « - Il bouge ! Il marche ! »

    « - Il parle ! »

    « - Il danse ! »

    « - Il court ! »

    « - Il respire ! »

    « - Il a des veines !  Le cœur bouge ! »

    « - Il voyage ! »

    « - Ça va à la plage ! »

    « - Il peut faire du sport ! »

     

    S1VivantNonVivantStExAvignon22 0001 

     

    L’enseignante propose ensuite de partager la classe en 4 groupes de 5 à 6 élèves. Chaque groupe est pris en charge par un adulte. Deux groupes vont faire des prélèvements dans le jardin proche de la classe et les deux autres groupes restent en classe pour une atelier de tri d’étiquettes. Une rotation d'atelier s'effectue après 15 minutes.

     

    L’atelier de récolte du vivant dans le jardin :

    Les élèves doivent ramasser ce qui est vivant.

    Il récolte un exemplaire de chaque objet, animal ou plante.

    Après quelques minutes, la boite contient :

    - des pommes de pin

    - des aiguilles de pin

    - des fleurs

    - des feuilles mortes

    - une coccinelle

    - un morceau de plastique

    - une branche

    - de l’écorce

    - des cailloux

    - différentes plantes

     

    S1VivantNonVivantStExAvignon22 0003

     

    La scientifique organise ensuite un tri des éléments récoltés. Elle aide les élèves à élaborer leur argumentation relative à leur choix Vivant/Non vivant.

     

    S1VivantNonVivantStExAvignon22 0004

     

    Les élèves se réfèrent à leurs hypothèses élaborées précédemment en classe.

    « Une feuille, c’est vivant ou non vivant ? »

    « C’est pas vivant !  Ça bouge pas ! »

     

    « Une pomme de pin ? »

    « - C’est pas vivant ! Ça bouge pas ! »

     

    « Une fleur ? »

    « - C’est pas vivant ! »

    « Pourquoi ? »

    « - Ça peut pas bouger ! »

    « - Elle a pas de cœur ! »

     

    « La coccinelle ? »

    « - Ça bouge ! »

    « - Elle a un cœur ! »

    « - Elle a des ailes ! »

    « - C’est vivant ! »

     

    « Le caillou ? »

    « - Il bouge pas ! »

    « - Il respire pas ! »

    « - C’est pas vivant ! »

     

    « Les petits insectes de la boite ? »

    « - Ils bougent ! »

    « - Ils sont vivants ! »

     

     

    L’atelier de tri d’étiquettes :

    Les élèves doivent classer des images d’objets, d’animaux ou de plantes suivant le critère vivant ou non vivant.

    Dans un premier temps l’enseignante demande aux élèves de reconnaître et de nommer les différents éléments figurant sur les étiquettes.

     

    S1VivantNonVivantStExAvignon22 0005 

     

    « Vous allez coller l’image dans la case « vivant » ou « non vivant » et me dire si c’est vivant ou non vivant ! »

    Chaque élève prend tour à tour une étiquette pour effectuer le tri.

     

    S1VivantNonVivantStExAvignon22 0002 

     

    « - L’avion, c’est pas vivant parce qu’il parle pas ! »

    « - Le petit garçon, c’est vivant parce qu’il est réveillé ! »

    « - Le doudou, c’est pas vivant ! Il bouge pas ! »

    « - La petite fille, elle est vivante parce qu’elle a un cœur et elle peut respirer ! »

    « - L’abeille, elle est vivante parce qu’elle peut voler ! Elle bouge ! »

    « - L’aigle, c’est vivant ! Il vole ! »

    « - Le chien, c’est vivant ! Il aboie et il bouge ! »

    « - La coccinelle, c’est vivant ! Elle peut voler et bouger ! »

     

    « - La fleur ! C’est pas vivant parce qu’elle ne parle pas ! Elle bouge pas ! »

    « - Si elle est vivante parce qu’elle pousse ! Elle boit pour grandir ! »

     

    « - La chaise, c’est pas vivant ! C’est fait pour s’asseoir ! »

    « - Le poisson, c’est vivant ! Ça nage, ça bouge ! »

    « - La boite aux lettres, c’est non vivant parce qu’elle ne bouge pas ! »

     

    « - La voiture, ça bouge ! C’est vivant ! »

    « - Non, c’est non vivant, il faut un humain pour la conduire ! »

     

    « - Le champignon, on sait pas ! »

    « - Le perroquet, c’est vivant ! Ça peut parler et ça peut voler ! »

    « - Les couverts, c’est non vivant ! »

    « - La guitare, c’est non vivant ! Ça bouge pas ! »

     

    « - L’arbre, c’est vivant parce qu’il pousse, il grandit !

    « - Non ! Il bouge pas ! »

     

    « - Le vélo, c’est non vivant ! »

    « - La chaussure, c’est non vivant parce qu’elle peut pas parler ! »

    « - La tasse, c’est non vivant ! »

    « - L’armoire, c’est non vivant ! »

     

    Après les ateliers, l’enseignante regroupe ses élèves au tableau.

    « Tout ce que vous avez trouvé, on va le garder jusqu’à jeudi.

    Jeudi on va regarder dans quelques livres et dans une vidéo pour dire si vous avez eu raison.

    Il faudra vérifier.

    Jeudi on vérifiera toutes vos hypothèses et on apprendra à reconnaître ce qui est vivant et ce qui est non vivant. »