Connectez-vous

Accueil

Le PEAC Les acteurs de l'EAC Les domaines culturels ADAGE Se former 1er degré Les valorisations Participer à un concours Continuité pédagogique Laïcité et valeurs de la République

Projet départemental : Tisser des liens d'un fil à l'Autre

Publié le 8 giu 2022 Modifié le : 30 giu 2022

Écrire à l'auteur

Le  mercoledì 8 giugno 2022

PROJET DSDEN 13 / FRAC : TISSER DES LIENS AVEC LE STUDIO DE POCHE

Un projet autour de la photographie et de l’éducation à l’image au cœur des écoles des Bouches-du-Rhône

  • DSDEN13/FRAC - Studio de poche

    Le projet départemental « Tisser des liens : d’un fil à l’Autre ! » a été initié en 2018 par les conseillers pédagogiques en Arts plastiques de la DSDEN 13. C’est dans le cadre de ce projet que la DSDEN 13 et le FRAC ont créé un partenariat pour fédérer des écoles autour de l’outil nomade Studio de poche.

     

    Le projet départemental a pour but de développer des pratiques plastiques en tissant des liens culturels, symboliques et poétiques entre différents domaines artistiques. L’outil nomade Studio de poche permet de croiser les univers de la narration, de la fiction, du théâtre, de la mise en scène, de la mise en espace, du cinéma, de la peinture et de la photographie…

     

    Imaginé par l’équipe du FRAC et l’artiste Olivier Rebufa en partenariat avec le Centre Photographique Marseille, le Studio de Poche Olivier Rebufa s’appuie sur la Série Télé, ensemble de cinq œuvres acquises par le Frac en 1997.

     

    Cet outil propose un matériel original pour découvrir et expérimenter la pratique de l’artiste autour de différentes thématiques et offre des possibilités de développement multiples : pratique photographique, jeux, lecture d’image, mise en scène, ateliers, etc.

     

    Cette année, 535 élèves de 9 écoles (21 classes) ont bénéficié de ce projet. Ces écoles sont réparties sur l’ensemble du département des Bouches-du-Rhône et éloignées des structures culturelles.

     

    • Ecole élémentaire Les Moulières à Mimet
    • Ecole élémentaire Marcel Pagnol à Peypin
    • Ecole élémentaire Gabriel Péri à Eyguières
    • Ecole élémentaire Les Moulins à Barbentane
    • Ecole élémentaire Madrague Montredon à Marseille
    • Ecole élémentaire Bonneveine à Marseille
    • Ecole élémentaire de La Destrousse
    • Groupe scolaire Paul Caillat à Saint Paul les Durance
    • Ecole élémentaire d'Orgon

     

    L’outil nomade Studio de poche a été introduit progressivement par des séances de pratiques artistiques permettant de s’approprier l’image photographique et la fiction. Ces séances conçues et menées par les conseillers pédagogiques en Arts plastiques en alternance avec les enseignants de chaque classe ont permis aux élèves de se projeter d’emblée dans un monde Extra-ordinaire !

     

    En effet, l’histoire commence par « Moi ! Super-Héros ! », moment de projection dans l’univers d’Olivier Rebufa et de prises photographiques qui questionnent la notion de cadrage : quel portrait pour quel héros ? Du gros plan au plan pied, qui me montrent le mieux mon nouveau statut ?...

    Ce Super-Héros (petite silhouette détourée de différentes tailles) s’est subrepticement immiscé dans une œuvre d’art de son choix afin d’en transformer le sens et de questionner l’échelle, les plans de l’image… C’était « Un intrus dans mon tableau… ».

     

    Pour poursuivre le récit, « Un vrai faux tableau ! » a demandé un travail complexe : passer de la 2D à la 3D, installer dans l’espace différents éléments… Et pour finir, prendre une photographie de la mise en scène en se confrontant à la notion du champ et du hors-champ de l’image.

     

    Forts de cette première approche, les élèves ont repris en main leur silhouette de Super-Héros pour réinventer un nouveau scénario et plonger dans l’univers de l’artiste Olivier Rebufa qu’ils ont rencontré pour la photographie finale. Cette rencontre s’est aussi nourrie des nombreux outils, jeux et cartes présents dans la valise Studio de Poche.

     

    A travers cette imprégnation progressive, les élèves ont pu créer leur propre monde, monde motivé par des rêves mais parfois aussi des engagements écologiques ou encore « marqué » par l’actualité bousculant la frontière entre fiction et réalité.

     

    Une valorisation a eu lieu, pour rendre compte de ce travail, le 28 juin 2022 à 11h00 au FRAC, en présence des instances institutionnelles du FRAC et de la DSDEN 13. Les 120 photographies ont été projetées sur écran géant et la classe de CM2 de l’école élémentaire Les Moulières de Mimet a présenté le projet Tisser des liens avec le Studio de poche.

     

    Les écoles ont organisé indépendamment des restitutions pour les parents.

     

    Les photographies sont visibles dans les musées virtuels suivants :

     

    Musée 1 : https://www.artsteps.com/embed/62503fb2a5cc937070304755/560/315

     

    Musée 2 : https://www.artsteps.com/embed/6299d367fda6c1c8a79fdaf6/560/315