Connectez-vous

Accueil

Actualités Informations des IA-IPR Enseigner au collège Enseigner au lycée Ressources didactiques et pédagogiques Ressources scientifiques Se former Promouvoir la culture scientifique Participez au site !

Thème Enjeux contemporains de la planète

Publié le 20 janv. 2023 Modifié le : 23 janv. 2023

Écrire à l'auteur

Le  vendredi 20 janvier 2023

Les pratiques agricoles peuvent expliquer les dysfonctionnements des écosystèmes.

Expliquer l'eutrophisation de l'étang de Berre

  • Photographie d'une observation microscopique d'une Ulve prélevée dans l'étang de Berre lors des périodes d'eutrophie.

    Niveau :

    Seconde

     

    Notions à construire :

    La Terre, la vie et l’organisation du vivant

    • Les agrosystèmes terrestres ou aquatiques sont gérés afin de produire la biomasse nécessaire à l’humanité pour ses différents besoins.
    • Les caractéristiques des systèmes agricoles varient selon le modèle de culture. (agriculture vivrière, extensive ou intensive)
    • Dans plusieurs modèles agricoles, l’exportation d’une grande partie de la biomasse produite réclame l’apport d’intrants pour fertiliser les sols.

    Enjeux contemporains de la planète

    • Les agrosystèmes ont une incidence sur la qualité des sols et l’état général de l’environnement proche de façon plus ou moins importante selon les modèles agricoles.
    • L’un des enjeux environnementaux majeurs est la limitation de ces impacts.

     

    Compétences mises en œuvre :

    • Pratiquer des démarches scientifiques.
    • Saisir des informations.
    • Mettre en relation des arguments pour expliquer.
    • S’exprimer à l’oral en continu.
    • Utiliser un outil technique pour produire un oral (podcast)

     

    Description de la séquence :

    Le questionnement des élèves associé aux études documentaires relatives à l’eutrophie de l’étang, ainsi que l’observation de l’eau lors de ces épisodes, permettent de s’interroger de façon légitime sur l’origine des épisodes eutrophiques réguliers dans l’étang de Berre. (ensemble de documents intitulés eutrophie étang de Berre) L’observation microscopique de l’eau de l’étang permet d’identifier la prolifération des algues présentes lors de ces épisodes mais également concours à une remobilisation des notions d’êtres vivants unicellulaire et pluricellulaire qui peut permettre d’intégrer la partie relative à « l’organisme pluricellulaire, un ensemble de cellules spécialisées ». Les propositions explicatives des élèves conduisent à la nécessité d’étudier l’évolution de la composition chimique de l’eau de l’étang au cours du temps. (Cf ensemble documentaire, évolution composition chimique eau de l’étang de Berre).

     

    Ces études nous permettent de corréler :

    • Les phases d’eutrophie de l’étang.
    • L’augmentation de la concentration en éléments azotés et phosphatés en surface comme au fond de l’étang.

     

    Cette étape nécessité la remobilisation des besoins des végétaux construit au cycle 4.

    Ce premier point conduit à s’interroger sur l’origine de l’augmentation de la teneur en éléments minéraux (azote et phosphate) dans l’eau de l’étang. L’étude d’un document permet de préciser les propositions des élèves et d’identifier que la majeure partie des apports azotés et phosphorés provient des rivières qui alimentent l’étang de Berre et essentiellement du canal EDF.

    L’observation d’images avec googleearth permet de voir qu’autour des rivières et du canal EDF se trouvent des champs cultivés (agrosystèmes) et donc de supposer que les éléments minéraux transportés par les rivières jusqu’à l’étang proviennent en partie des activités agricoles au sein des agrosystèmes.

    L’étude du fonctionnement d’un agrosystème (ici l’exemple choisi est celui d’une oliveraie) conduit soit en agriculture conventionnelle ou en agriculture biologique permet, en rassemblant toutes les données, d’expliquer l’origine des épisodes eutrophiques de l’étang (ensemble documentaire : expliquer l’eutrophisation de l’étang de Berre). La réponse des élèves à cette activité se fait à l’oral sous la forme d’un podcast. La mise en commun permet de discuter des pratiques agricoles et de leurs impacts sur les écosystèmes et des compétences liées à la pratique de l’oral mises en apprentissages.

     

     

    Auteur : Sébastien VOLAND. sebastien.voland@ac-aix-marseille.fr