Connectez-vous

Accueil

Continuité pédagogique Région académique TNE Réseau académique Collectivités territoriales Ressources et usages Intelligence artificielle Pédagogies innovantes Hybridation Offres de services Le numérique dans le 1er degré Publications Usages responsables

IA dans la classe

Publié le 29 mai 2024 Modifié le : 30 mai 2024

Écrire à l'auteur

Le  mercredi 29 mai 2024

Un club IA en établissement

Présentation du club IA et Médias de l'EREA de Haute-Provence, mis en place par Laetitia Allegrini, professeure des écoles spécialisée

  • Club IA

    L'EREA de Haute Provence de Bevons accueille des élèves de la 6ème au CAP. Sa particularité est de proposer aux élèves un internat éducatif afin de les accompagner au mieux dans leur parcours scolaire et de citoyen. Différents ateliers éducatifs sont proposés à la suite de leur journée classique d’enseignement.

    En début d’année,  une nouvelle initiative a été lancée : créer un Club IA et médias, animé par une enseignante spécialisée, pour sensibiliser les élèves à l'Intelligence Artificielle (IA). 

     

    Ce club, qui se réunit après les heures de classe, a pour objectif de faire découvrir aux élèves les applications des IA génératives et de les engager dans la création d'un magazine, "J'AI testé", qui rassemble des articles sur ces applications après les avoir testées.

    Les élèves ont participé à un concours de médias scolaires « Mediatiks » organisé par le CLEMI et ont été lauréats pour l'Académie d'Aix-Marseille, une reconnaissance qui met en valeur l’implication des élèves dans ce projet.

     

    clemi mediatiks 

    Les objectifs du Club IA

    Les principaux objectifs du Club IA sont multiples :

    • Acculturer les élèves aux IA génératives : découvrir ce que veut dire Intelligence Artificielle, initier les élèves aux technologies d'IA capables de générer des images, des textes, des musiques, etc.

     

    • Développer l'esprit critique : Encourager les élèves à évaluer de manière critique les informations et les contenus générés par l'IA.

     

    • Travailler des compétences d’Éducation aux médias et à l'information : Sensibiliser les élèves à l'importance de la vérification des sources et à la détection des contenus faux ou trompeurs, comme les deepfakes.

     

    • Développer des compétences pluridisciplinaires : français, sciences, arts plastiques, compétences numériques et psychosociales, …

     

    Comment cela fonctionne ?

    Le Club IA est structuré de manière à encourager la participation active et collaborative des élèves. L'enseignante, qui joue le rôle de rédactrice en chef, supervise en début de séance un comité de rédaction avec les élèves pour discuter des activités et des projets à venir.

    Ces temps permettent de sélectionner les applications d'IA à tester et de définir les objectifs de chaque activité.

    • Proposition des Activités : Après discussion avec les élèves, l'enseignante propose des activités permettant de tester diverses applications utilisant l'IA.

     

    • Test des Applications : Les élèves testent les applications sélectionnées, explorant leurs fonctionnalités et évaluant leur utilité et performance.

     

    • Production et Rédaction : Suite aux tests, les élèves produisent un bilan de leur expérience sous forme d'articles. Chaque élève ou groupe d'élèves rédige un article détaillant les résultats de leur investigation.

     

    • Compilation et Publication : En fin de période, la rédaction compile tous les articles dans un magazine. Ce magazine regroupe l'ensemble des investigations et est publié sous le titre "J'AI testé".

     

    Description des Magazines "J'AI testé"

    Le magazine "J'AI testé" a déjà vu la publication de deux numéros, chacun offrant un aperçu unique des différentes applications de l'IA.

     

    Numéro 1 : Ce numéro introduit diverses IA génératives telles que Dalle-3 et Ideogram AI pour la création d'images à partir de textes, et Comic Factory pour la création de bandes dessinées. Il inclut également des tests d'applications comme Bloombot, une IA tutorielle pour l'aide aux devoirs et la révision.

     

     

     

    Numéro 2 : Ce numéro spécial, réalisé durant la Semaine de la presse et des médias à l’école, se concentre sur les images générées par l'IA et la problématique des deepfakes. Les élèves y analysent des exemples concrets, créent des chansons avec Suno AI, et conduisent une enquête sur l'importance de la vérification des sources dans les médias.

     

     

     

    Focus sur la partie réservée aux Deepfakes

    Un des articles phares du deuxième numéro aborde la problématique des deepfakes, illustrant comment l'IA peut générer des images et des vidéos qui paraissent authentiques mais sont en réalité fausses. Les élèves ont réalisé un faux reportage sur le rappeur JUL, incluant des images et des chansons créées par IA, pour démontrer comment ces technologies peuvent être utilisées pour manipuler l'information. Ce projet a servi de point de départ pour des discussions en classe sur l'importance de vérifier les sources et de croiser les informations.

     

    Observations des effets sur les élèves

    La participation à ce projet a eu des effets très positifs sur les élèves :

    • Engagement et Motivation : Les élèves se sont montrés très engagés et motivés par le projet, appréciant particulièrement le côté pratique et créatif des activités proposées.

     

    • Développement des Compétences : Les activités du Club IA et médias ont permis aux élèves de développer des compétences techniques (utilisation des outils d'IA), des compétences critiques (évaluation des contenus générés), et des compétences en communication (rédaction d'articles et création de contenus multimédias).

     

    • Renforcement de l'Esprit Critique : Les discussions autour des deepfakes et de la vérification des sources ont renforcé l'esprit critique des élèves, les rendant plus conscients des enjeux liés à l'information et aux médias dans l'ère numérique.

     

     

    Ce projet montre que l’Intelligence Artificielle n’empêche pas le développement de l’esprit critique chez nos élèves, bien au contraire car ces limites et biais peuvent le permettre. Ces outils sont également moteurs du développement de compétences disciplinaires et psychosociales au service des élèves.