Vous êtes ici  :   Accueil > Archives > Lycée > BAC

BAC

Publié le Mar 1, 2012

Écrire à l'auteur

Le  Thursday, March 1, 2012

B.O. n°9 du 1er mars 2012 - Bac L rectificatif et complément

pour les épreuves de langue vivante approfondie et de littérature étrangère en langue étrangère

  • Définition des épreuves de langues vivantes et de langue vivante approfondie et de littérature étrangère en langue étrangère en série L applicable à compter de la session 2013 : rectificatif et complément

     

    La note de service n° 2011-200 du 16 novembre 2011 portant sur les épreuves de langues vivantes applicables aux baccalauréats général et technologique (hors TMD, STAV et hôtellerie), de langue vivante approfondie et de littérature étrangère en langue étrangère en série L applicable à compter de la session 2013 est modifiée et complétée comme suit :
    - Dans la partie 3 de la note précitée, il est ajouté un titre 3.4 rédigé comme suit :
    « 3.4 Épreuves orales de contrôle
    Durée : 20 minutes
    Temps de préparation : 10 minutes
    Coefficient identique à celui de l'épreuve écrite correspondante du premier groupe d'épreuves.
    L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Il se rapporte à l'une des notions du programme. Ce document peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.).
    Le candidat présente à l'examinateur la liste des notions du programme qu'il a étudiées dans l'année.
    L'examinateur propose au candidat deux documents, qui se rapportent chacun à une notion différente de cette liste. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement. Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat. Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes.
    Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2.
    Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat  restitue le document en fin d'épreuve. »
    - Le titre 6 de la note précitée est remplacé par :
    « 6 - Épreuve orale de LV3 (spécialité en série L) et épreuve facultative de langue vivante étrangère ou régionale dans les séries générales et technologiques (hors TMD, STAV et hôtellerie) »
    Ce titre 6 est complété par le paragraphe suivant :
    « Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements privés hors contrat présentent l'épreuve facultative dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. »

    Pour le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative
    et par délégation,
    Le directeur général de l'enseignement scolaire,
    Jean-Michel Blanquer