Vous êtes ici  :   Accueil > Ressources > Numérique > Baladodiffusion

Baladodiffusion

Publié le Mar 31, 2012 Modifié le : May 5, 2018

Écrire à l'auteur

Le  Saturday, March 31, 2012

Baladodiffusion en classe de 3e - L. Galas, Clg Jean Brunet, Avignon

Utilisation de la baladodiffusion dans la classe

  • Utilisation de la baladodiffusion en classe de 3ème

    Objectif de la séquence : Savoir se présenter en répondant à un quiz sur soi, ses goûts, ses passe-temps … de la façon la plus naturelle possible.

     

    Outils : Document écrit (test de personnalité) et baladeurs.

     

    Déroulement : La séquence commence par l’étude d’un test de personnalité et un travail sur le vocabulaire mobilisé. Le quiz est projeté au tableau au vidéo projecteur, on travaille donc en compréhension de l’écrit dans un premier temps.

    La première question du quiz porte sur les adjectifs de personnalité qui sont donnés par deux, un adjectif et son contraire en face dans l’ordre. Certains contraires sont faciles à trouver car seul le préfixe les différencie (polite/impolite, responsible/irresponsible, honest/dishonest …) d’autres sont d’un accès plus difficile, mais la caractère systématique de l’exercie facilite le travail de compréhension pour les élèves.. Un exercice dans le workbook sur les définitions les aide pour la compréhension des mots les plus difficiles. Ce travail se déroule sur une séance.

    A la deuxième séance, nous passons à un travail oral avec l’écoute de 3 documents audio dans lesquels trois jeunes britanniques commentent le quiz en répondant aux différentes questions.

    L’objectif de ces écoutes est de travailler en premier lieu l’accent de mot du lexique nouveau, notamment le fait que la place de l’accent primaire n’est paq modifiée par l’ajout des préfixes ir-, im- ou dis-. Mais également, une partie des adjectifs étant des mots composés, on repère aussi l’accent secondaire. A l’’étape suivante, il s’agit de repérer les différentes modulations de la voix correspondant aux hésitations naturelles lors d’un discours, aux éventuels apartés lorsque l’adolescent se lit la question à lui-même avant d’y répondre ou encore aux exagérations lorsqu’il a choisi sa réponse. A cette occasion, un exercice du workbook aide les élèves à repérer que le ton/volume de la voix baisse lorsque le jeune se parle à lui-même, qu’il allonge une syllabe lorsqu’il exagère ou encore qu’il utilise une intonation montante lorsqu’il exprime un doute ou une hésitation.

    Les différents mots de liaison ou gap-fillers sont également repérés à cette occasion.

    Toute cette première partie se fait en classe (effectif : environ 25 élèves). Chaque élève est invité à reproduire les différents schémas intonatifs ou modulations de la voix évoquées en répétant des extraits des documents étudiés dans un premier temps puis le document entier, le texte étant projeté au tableau avec les repérages (flèches montantes ou accents) rendus visibles.

     

    Tâche finale : produire une présentation orale de soi-même et de sa personnalité en utilisant les questions et le vocabulaire du quiz, et en s’efforçant de produire un oral le plus spontané et naturel possible.

    Pour cela, les élèves disposent de lecteurs MP3, ils ont reçu une grille de notation avec des critères précis et ont 3 semaines pour me rendre leur travail. Durant ces 3 semaines, ils sont invités à déposer sur l’ENT du collège plusieurs versions-tests, je les écoute et leur envoie un mail avec des remarques et des conseils pour s’améliorer. Le devoir noté est le dernier devoir déposé avant la date limite.

     

    Conclusion:

    Les bénéfices de la baladodiffusion sont incontestables et nombreux dans cette séquence.

    Tout d’abord, le temps passé en classe est moindre car une grande partie du travail est réalisé à la maison selon l’emploi du temps et les disponibilités des élèves.

    D’autre part, ils sont plus à l’aise car personne ne les regardent lorsqu’ils s’expriment. Rappelons qu’à cet âge, le regard d’autrui est très souvent paralysant. Aussi, depuis 3 ans que j’ai recours à cette utilisation, je suis régulièrement impressionnée par la qualité de certaines prestations.

    Troisième avantage, la baladodiffusion permet une nette amélioration de la personnalisation de l’accompagnement proposé à chaque élève puisque chacun reçoit des conseils différents et a la possibilité de s’améliorer s’il le souhaite.

     

    La récupération des fichiers des élèves se fait assez facilement si l’établissement possède un ENT car un onglet fichier peut facilement être créé par le professeur pour que les élèves déposent leur travail. Il faut quand même exiger des élèves qu’ils déposent un fichier dans un format facilement lisible (.wav, .amr, ou  .mp3 mais VLC lit la plupart des formats).

    D’un autre côté, le temps passé à corriger peut être assez long. Il est important de bien s’organiser pour écouter les productions des élèves au fur et à mesure afin de ne pas se laisser déborder, en fonction du nombre d’élèves qui profitent de l’occasion qui leur est donnée de refaire leur travail pour l’améliorer.

     

                                                                                       Laetitia Galas, Clg jean Brunet, Avignon