Connectez-vous

Accueil

Continuité école-collège

Publié le Jul 4, 2012 Modifié le : Jul 5, 2012

Écrire à l'auteur

Le  Wednesday, July 4, 2012

Continuité école - collège, deuxième réunion

Groupe de travail

  • ♦ Philippe Desvaux (IA-IPR Lettres)
    Anne Guerpillon (alm, collège Mignet Aix en Pce ; chargée de mission d’inspection) 
    Olivier Hoffalt (IEN Marignane) 
    Emilie Pons (alm, collège Mont d’Or Manosque) 
    Nicolas Saint-Girons (clm collège Ferrandi Septèmes les vallons ; Iufm) 
    Katia Tortorolo (clm collège Ed. Rostand 13013 Marseille )
    Alain Yaïche (IA-IPR adjoint à l’IA-DSDEN 13)
    ♦ Perspectives :
    Trois jours de régulation sont programmés pour l’année scolaire 2010-2011, afin de permettre le suivi de l’expérimentation des documents produits.
    Une réunion de présentation du travail et de ses objectifs est prévue le mardi 8 juin : elle aura pour objectif de faire part de la finalité des documents aux collègues des 1er et 2nd degrés concernés dans les trois réseaux.
    Ces trois réseaux sont :
    Collège Edmond Rostand et écoles de secteur (Marseille)
    Collège Vauban et écoles de secteur (Briançon)
    Collège du Pays des Sorgues et écoles de secteur (Le Thor)
    ♦ M. Desvaux rappelle les objectifs du groupe de travail :

    1.Proposer une progression harmonisée des enseignements de langue.
    2.Proposer des leçons de grammaire se fondant sur une réelle observation de la langue (dans des textes ou dans des phrases), en privilégiant une démarche inductive, en s’interrogeant sur la nature de l’activité intellectuelle que l’on veut susciter chez les élèves et en anticipant les éventuelles difficultés traditionnellement rencontrées dans ces leçons de langue, liées par exemple aux questions de nomenclature ou aux modes d’évaluation des acquisitions.
    3.Envisager le réinvestissement de cette étude de la langue, surtout du côté de l’écriture.
    Il s’agira de produire des documents à destination des enseignants et à destination des élèves.

    L’accent est mis sur les points suivants :
    1. La nécessité de réactiver régulièrement tout ce qui est acquis
    2. L’importance de décider de procédures à privilégier face au traitement d’un problème grammatical : mieux vaut proposer plusieurs procédures, de façon à viser le plus d’élèves possible

    On choisit dans un premier temps de s’attacher à la notion de sujet et à la relation sujet/verbe

    On peut alors envisager la progression suivante du CE2 à la 5ème :

    - en partant du sujet en tant que pronom personnel (on pose d’abord que lorsqu’on conjugue par exemple un verbe au présent, les pronoms je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles sont des sujets)

    - puis en tant que groupe nominal (on substitue des noms propres puis des G.N. aux pronoms sujets pour établir qu’ils sont aussi des sujets),

    - pour enfin systématiser le recours à la tournure d’extraction "c’est…qui".

    Quels impératifs se fixer pour la fin du cycle 3, sur lesquels le collège doit pouvoir savoir s’appuyer ?
    L’élève de fin de cycle 3 doit savoir :

     1. Regrouper les mots dans la phrase (en dehors de tout étiquetage et en s’appuyant sur l’oralisation des énoncés), reconnaître le noyau de chaque groupe, manipuler les groupes dans des opérations de réduction et d’expansion 
    2. Maîtriser le postulat selon lequel les pronoms personnels de la liste je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles occupent tous la fonction de sujet
    3. Identifier les verbes conjugués (temps simples et composés)
    4. Repérer le sujet à gauche ou à droite du verbe (cas simple d’inversion du sujet avec pronom, par exemple dans une phrase interrogative).
    5. Identifier un nom, un verbe, un adjectif, un déterminant (article, possessif, démonstratif) et un pronom personnel sujet
     


    On pourra se mettre d’accord sur une liste de phrases à classer selon la complexité de la réalisation du sujet, afin d’établir clairement : la procédure de reconnaissance du sujet, les problèmes soulevés, les compétences sollicitées, les activités associées. Ces phrases pourront servir de supports du CE2 à la 5ème.

    Il est décidé de prendre contact dès que possible avec les enseignants des 3 réseaux afin de leur présenter les objectifs et les démarches de ce groupe de pilotage et afin de préparer avec eux la réunion du 8 juin, date à laquelle il serait souhaitable qu’une leçon sur la notion de sujet soit proposée pour chacun des niveaux concernés : CE2, CM1, CM2, 6ème, 5ème. 
    Dans cette perspective, le rôle de chacun des membres du groupe de pilotage est fixé.