Connectez-vous

Accueil

Supports pédagogiques

Publié le Nov 3, 2012

Écrire à l'auteur

Le  Saturday, November 3, 2012

Dossier "Les technologies numériques dans l'enseignement supérieur"

Institut français de l'éducation - octobre 2012

  • Dossier d'actualité Veille et Analyses
    n° 78, octobre 2012

      

    Les technologies numériques dans l'enseignement supérieur, entre défis et opportunités

    par Laure Endrizzi 
    Chargée d'études et de recherche au service Veille et Analyses - Agence Qualité Éducation

    Les technologies numériques constituent-elles un levier pour la modernisation de l'enseignement supérieur et en particulier pour la rénovation de la pédagogie ? Comment les pratiques numériques des étudiants et des enseignants ont-elles évolué dans la dernière décennie et en quoi ces pratiques influencent-elles les attentes en terme d’apprentissage et les conceptions de l’enseignement ? L’utilisation des technologies a-t-elle un impact sur les performances des étudiants ? Et d’une façon générale quelle plus-value réside dans la relation entre pédagogie et technologie et dans quelles conditions cette plus-value opère-t-elle ?
    Ce nouveau dossier du service Veille et analyses de l’IFÉ (n°78, octobre), paru sous le titre « Les technologies numériques dans l'enseignement supérieur, entre défis et opportunités », tente d'examiner ces questions à la lumière de quelques travaux de recherche publiés dans les 10 dernières années en France, en Europe et en Amérique du Nord.
    L’analyse montre que si les opportunités liées au numérique semblent mieux partagées, seule une approche intégrée à l’échelle de l’établissement peut constituer un terreau fertile pour le passage de configurations expérimentales à une rénovation plus profonde des pratiques d’enseignement et d’apprentissage. 
    Une telle transition vers l’« université numérique » requiert de relever plusieurs défis, au plus près des besoins des acteurs : celui de la littératie numérique, à la fois pour les étudiants, les enseignants et tous les personnels de l'université ; celui de l'accompagnement par les professionnels de l'ingénierie pédagogique et celui de la reconnaissance de la mission d'enseignement des enseignants-chercheurs. Un dernier défi majeur consisterait à faire en sorte que des recherches plus ambitieuses puissent être menées pour apprécier la pénétration des technologies dans l’enseignement supérieur et pour mieux comprendre les changements associés aux usages et les conditions de ces changements.