Vous êtes ici  :   Accueil > Nos dernières mises en li...
Connectez-vous

Accueil

Nos dernières mises en ligne

Publié le Sep 22, 2013

Écrire à l'auteur

Le  Sunday, September 22, 2013

Sujets des épreuves professionnelles du BP BANQUE - Session septembre 2013 U41 TECHNIQUES BANCAIRES PARTICULIERS

SOCIÉTÉ ALSACIENNE DE BANQUE – Agence de RIQUEWHIR.

  • 1) Mme JULIEN, pas encore cliente de votre établissement, qui vous sollicite pour l’ouverture d’un compte suite à une récente installation à RIQUEWHIR. Il s’agit d’un parrainage,

    a) Vous procédez aux contrôles habituels et indispensables à une entrée en relation. Parmi ces contrôles, pourquoi devez-vous vérifier la nationalité et le statut de résident de Mme JULIEN ? Pour ce faire, la production d’un permis de conduire est-elle suffisante ?
    b) Dans ce contexte de parrainage, un refus d’entrée en relation est-il envisageable ?
    c) Vous remettez une plaquette tarifaire de votre établissement à Mme JULIEN, qui vous interroge sur sa validité. Votre établissement peut-il librement procéder à des modifications ?
    d) Mme JULIEN exprime le souhait d’établir ultérieurement une procuration. À ce sujet, quelles précautions devez-vous formuler ? Du point de vue de la banque, aux fins de maîtrise du risque, quelles questions devez-vous vous poser ?

    2) M. LEBLOND se présente à vous, sans rendez-vous. Votre client vient de recevoir un état récapitulatif de ses avoirs et se pose quelques questions.

    a) Pourquoi différencier « épargne bancaire » et « épargne financière » ? Que représentent ces deux catégories d’épargne ?
    b) M. LEBLOND s’interroge sur son Livret A. S’agit-il d’un placement à taux fixe ? Quelle précaution doit-on observer à sa commercialisation ? Citez deux opportunités de vente de ce livret.
    c) La liquidité constitue une des caractéristiques du Livret A. Définissez cette notion. Pourquoi est-elle psychologiquement très forte pour nos clients ?
    d) À l’image de la liquidité, citez, sans les développer, quelques notions propres à la plupart des livrets bancaires.

    3) En tout début d’après-midi, vous accueillez M. JEAN, retraité âgé de 80 ans, bien connu de votre agence pour sa sympathie et son dynamisme. Votre client détient un petit portefeuille de titres et se montre assez déçu par la performance de ses valeurs. Il incrimine « le fonctionnement du marché » !

    a) M. JEAN se demande si les particuliers comme lui sont les seuls apporteurs de capitaux sur le marché financier. Que pouvez-vous lui répondre ?
    b) Votre client souligne que même ses lignes d’OPCVM présentent une moins-value et s’étonne de l’absence d’intervention de l’AMF (autorité des marchés financiers). Pouvez-vous rappeler le rôle de l’AMF concernant les OPCVM ?
    c) M. JEAN compte bien participer à l’assemblée générale d’une société dont il est actionnaire. Selon vous, dans quels buts ?
    d) Éternel optimiste, M. JEAN se dit qu’il réalisera un jour ou l’autre des plus-values. Définissez cette notion et rappelez sa fiscalité.

    4) Vos clients envisagent l’acquisition d’un studio qui servirait de logement pour leur fils aîné, dans un premier temps, puis, plus tard, d’investissement locatif.

    a) Un prêt « taux zéro + » peut-il être sollicité pour ce dossier ?
    b) Quels avantages procurerait un prêt « épargne-logement » ?
    c) Est-il possible d’établir un plan de financement sur 10 ans respectant les normes en vigueur dans votre établissement ?
    d) De façon générale, quelles sont les utilités du TAEG (taux annuel effectif global) ?

    5) M. LATOUR, client âgé de 73 ans, qui souhaite vous rencontrer à propos de la souscription possible d’un contrat d’assurance-vie.

    a) M. LATOUR a lu dans un magazine spécialisé que les Français plébiscitaient les versements sur les contrats en unités monétaires autrement dénommés contrats ou fonds en euros. Est-ce vrai et, si oui, selon vous pourquoi ?
    b) Après souscription, votre client pourrait-il procéder à une annulation pure et simple de son contrat ?
    c) Sans les détailler, quelles opérations M. LATOUR pourrait-il effectuer pendant la durée de vie de son contrat ?
    d) Compte tenu de son âge, l’ouverture d’un contrat d’assurance-vie présenterait-elle un intérêt fiscal majeur pour ses héritiers en cas de décès ?