Connectez-vous

Accueil

Tertiaire administratif - Orientation

Publié le Mar 24, 2014

Écrire à l'auteur

Le  Monday, March 24, 2014

Deux lectures sur l'alternance, qu'il vous revient de connaitre et de faire partager ...

Veille

  • Alternance

    Le concept d'alternance est prégnant dans le système éducatif français. Et pourtant, que savons-nous de l'alternance, réellement ? Comment faisons-nous de l'alternance un levier de renouvellement des pratiques pédagogiques ? Comment penser l'alternance dans la lutte contre l'absentéisme et le décrochage scolaire ?

     

    Deux lectures d'actualité peuvent nourrir vos réflexions :

     

    Particulièrement instructifs, ils méritent tous les deux une lecture attentive.

    Dans le contexte de lutte acharnée contre l'absentéisme et le décrochage scolaire, trois extraits du premier document, pour vous mettre en appétit ...

    "Mais, au-delà de ces jeunes aux trajectoires scolaires à risque, existent aussi ceux qui sont, en quelque sorte, sans trajectoire scolaire. Dépourvus de diplôme, sans emploi, non scolarisés vivant souvent dans les quartiers défavorisés, ils cumulent les désavantages.
    Ces trois catégories de jeunes, les plus armés académiquement, les diplômés aux parcours chaotiques en mal d’insertion, et les laissés pour compte ne relèvent évidemment pas des mêmes modalités d’aide à l’insertion. Ceux qui ont quitté le système scolaire sans avoir acquis les compétences de base ne peuvent faire l’économie de cette acquisition si l’on veut qu’ils trouvent le chemin de l’emploi et d’une socialisation nécessaire. Cette acquisition réclame évidemment d’autres modalités pédagogiques que celles qui ont constitué le contexte de leur échec

    (...) Or, la pression des programmes et la très puissante hiérarchie disciplinaire réduisent trop souvent les espaces de comparaison possibles à ceux qui relèvent des matières et activités valorisées par leur puissance sélective. Cela d’autant que l’abstraction accrue des contenus d’enseignement, notamment dans ces matières sélectives, tend à éloigner les plus fragiles d’une compréhension spontanée et rapide. Cette observation justifierait de pouvoir exemplifier ces contenus d’enseignement dans des activités plus directement concrètes. Il y a là une véritable urgence pour éviter, qu’étrangers parmi leurs pairs, certains élèves fuient l’école et gagnent, dans le meilleur des cas, les dispositifs confiés aux travailleurs sociaux, à qui on demande de résoudre dans l’urgence des problèmes que l’on a créés dans la durée.

    (...) Le lien entre la connaissance, ses modes d’acquisition et son utilisation dans l’action, demeure un des sujets majeurs de la problématique de la formation quelle que soit la nature de celle-ci".