Connectez-vous

Accueil

Actualités Cycle 1 Cycle 2 Cycle 3 Cycle 4 Lycées Lecture Ecriture Oral Lexique / Etude de la langue Evaluation Formations/Séminaires Recherches-actions - Projets Archives Ressources formateurs CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE -COVID-19 Plan français

Philosophie

Publié le 13 avr. 2014 Modifié le : 25 avr. 2014

Écrire à l'auteur

Le  dimanche 13 avril 2014

Temps

Philosophie

  • Le mot « Temps» dans les disciplines

     

    Philosophie

     

    Définition

    Emploi

    Contexte syntaxique

    Programmes

    Pratiques scolaires

    période s’étendant entre deux événements : les temps modernes, le temps des copains... Par extension, synonyme de moment (le temps est venu...) ;

    ordre de succession auquel se rapportent tous les temps, faits et événements ;

    expérience vécue de la succession

     

    Ces deux définitions tendent à confirmer que le temps vécu (ou durée) ne peut faire l’objet d’une définition sans faire entrer la définition dans le défini, ou se donner du temps une représentation spatiale. De là une série de paradoxes : comment dire que le temps, ce qui lui suppose une vitesse, alors qu’une vitesse se définit comme un rapport entre un espace parcouru et un temps écoulé.

     

    Comme pour l’espace, la question se pose de savoir s’il faut concevoir le temps comme un « milieu » réel dans lequel les choses adviennent, comme une propriété même de ces choses, ou comme une forme dans laquelle un sujet saisit ces choses.

    « Nous savions bien, depuis nos années de collège, que la durée se mesure par la trajectoire d'un mobile et que le temps mathématique est une ligne ; mais nous n'avions pas encore remarqué que cette opération tranche radicalement sur toutes les autres opérations de mesure, car elle ne s'accomplit pas sur un aspect ou sur un effet représentatif de ce qu'on veut mesurer, mais sur quelque chose qui l'exclut. La ligne qu'on mesure est immobile, le temps est mobilité. » Bergson

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Notion du programme de la seule série littéraire (couplée avec l’existence), mais que mobilisent un grand nombre de notions dans toutes les séries : le sujet, la conscience, l’expérience, l’histoire, le bonheur, la religion...