Connectez-vous

Accueil

Français

Publié le 13 avr. 2014 Modifié le : 26 avr. 2014

Écrire à l'auteur

Le  dimanche 13 avril 2014

Espace

Français

  • Le mot « Espace» dans les disciplines

     

    Français

     

    Définition

    Emploi

    Contexte syntaxique

    Programmes

    Pratiques scolaires

     L’espace est ce qui sépare ou articule

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L’espace est physique. C’est un lieu, un corps, un intervalle en typographie

    Il peut être temporel : l’espace d’un moment, d’un temps. Une pause dans le texte proféré

    Il peut être réel ou mental : 

     

     

     

     

     

     

    Ma mère] m'entretenait souvent de mon avenir, m'expliquait diverses professions, leurs avantages, leurs « aléas », découvrant à mon esprit des espaces un peu obscurs, d'aspect un peu rude. Lacretelle, Silbermann

     

     

     

     

     

     

    L'espace est un corps imaginaire comme le temps un mouvement fictif. Dire : « dans l'espace », « l'espace est empli de », − c'est définir un corps. Valéry, Tel quel II, 1943

    À l’opposé, Sartre ne donne pas forme à l’espace : L'espace ne saurait être une forme, Sartre, L’Être et le Néant, 1943

     

     

     

     

     Espace du dedans – Michaux – 1944

    On retrouve des espaces, mais différents,  dans tous les genres de textes : prose narrative, théâtre, poésie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Au théâtre la définition de l’espace  renvoie à l’occupation de  la scène et à sa gestion qui est porteuse de sens. Cette gestion de l’espace fait partie de la scénographie :

     

     

     

     

     

     

     

    L'espace scénique est alors restauré dans sa dignité première, rendu à sa liberté, à ses vraies dimensions, à sa fonction. Délivré de sa rigide enveloppe, l'espacen'est plus momie inerte, mais substance vivante, élastique. Serrière, T.N.P, 1959.

     

     

     

     

     

     

    L’espace est celui de l’imagination :

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Proust : Échapper ainsi à l'écrasante pression de la matière pour se jouer dans les fluides espaces de la pensée. La Prisonnière

    V. Hugo : Sa raison, ballottée dans les espaces imaginaires, ne tenait plus qu'à ce fil

     Notre Dame de Paris.

    Stendhal : Bientôt son âme fut dans les espaces imaginaires

    L. Leuwen

     
     

     

    Dans tous les cas l’espace fait sens, il fait partie de la grammaire de l’écrit ou de l’oral, renvoie à des représentations réelles, imaginaires ou conceptuelles.

     

    Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie. Pascal