Connectez-vous

Accueil

Textes officiels Ressources pédagogiques Formation continue Évaluations Ressources numériques Orientation TICE Informations diverses Continuité pédagogique GRAND ORAL

EA Partie 2 énoncés

Publié le 13 mai 2014 Modifié le : 27 déc. 2018

Écrire à l'auteur

Le  mardi 13 mai 2014

Pouvoir de marché

Sujet A métropole bis 2013

  • Le pouvoir de marché est-il toujours le résultat des stratégies des entreprises ?

     

    DOCUMENT

     

    Il existe des barrières naturelles à l'entrée […]. Ces barrières ne sont en général pas suffisamment étanches pour bloquer complètement l'entrée et les entreprises présentes sur le marché essaient souvent de les compléter par des barrières stratégiques, c'est-à-dire de faire sorte que de nouvelles entreprises n'aient pas envie d'entrer sur le marché. […]

    Les gouvernements des différents pays accordent des concessions de monopole, attribuant par exemple à des collectivités locales des monopoles sur l’électricité, le téléphone ou la télévision par câble. Cependant, les principaux monopoles consentis actuellement par les gouvernements prennent la forme de brevets. Un brevet confère à l'inventeur le droit exclusif d’utiliser ou de concéder une licence pour exploiter ses découvertes sur une durée limitée (en général vingt ans). L'argument avancé en faveur des brevets est que, sans eux, on verrait naître des entreprises de contrefaçon à chaque nouvelle invention. Les inventeurs retireraient donc peu d'argent de leurs découvertes et ils auraient peu d'incitations économiques à inventer. […]

    Les stratégies des entreprises déjà en place visent souvent à convaincre les entrants potentiels que, même si les taux de profit sont actuellement élevés, ils s'annuleront dès leur entrée sur le marché. Les deux principales formes de ces pratiques de dissuasion à l'entrée sont le recours à des prix prédateurs et des politiques de capacités excédentaires. Dans le cas des prix prédateurs, une entreprise en place baisse délibérément ses prix en dessous du coût de production du nouvel entrant, afin de chasser celui-ci et de dissuader tout entrant futur. L'entreprise en place peut perdre de l'argent dans ce processus, mais elle espère récupérer ses pertes lorsque l'entrant sera parti […].

    Les entreprises peuvent aussi installer plus d'équipements productifs que ne le nécessitent les besoins actuels. Si cette capacité excédentaire est rarement utilisée, elle permet aux entreprises en place d'envoyer un signal aux concurrents potentiels concernant leur capacité et leur détermination à engager une compétition dure en matière de prix.

     

    Source : Principes d’économie moderne, troisième édition,
    STIGLITZ J., WALSH C., LAFAY J.-D., 2007.