Connectez-vous

Accueil

racine

Publié le 18.05.2014

Écrire à l'auteur

Le  Sonntag, 18. Mai 2014

Interro. (2h) pol. éco.

Mini EC, L. Auffant (AM)

  • Contrôle de SES sur la partie 5 de science économique, 2 heures

     

     Mobilisation des connaissances (6 points)

     

    Il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles dans le cadre du programme de l'enseignement de SES.

     

    1)      Montrez à l’aide d’exemples que l’État peut utiliser la contrainte et l’incitation pour remplir la fonction d’allocation. (3 points)

     

    2)      Expliquez comment l’État contribue à la redistribution. (3 points)

     

     

    Étude d’un document (4 points)

     

    Il est demandé au candidat de répondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse de présentation du document, de collecte et de traitement de l'information.

     

    Vous présenterez le document puis vous en dégagerez les principales informations.

     

     

    Document 1 : répartition des dépenses de l’État en France pour 2011, en %

     

    Mission 

    Part des dépenses 

    Enseignement et recherche

    30,4 %

    Charge de la dette

    16,4 %

    Défense

    13,1 %

    Sécurité intérieure et justice

    8,5 %

    Solidarité

    4,3 %

    Gestion des finances publiques

    4,1 %

    Emploi

    4,0  %

    Environnement, équipement

    3,3 %

    Culture, sports…

    0,1 %

    Autres

    15,8 %

    Total

    100,00 %

    Source : PLF[1] 2011

     

     

    Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points)

     

    Il est demandé au candidat de traiter le sujet :

    - en développant un raisonnement ;
    - en exploitant les documents du dossier ;
    - en faisant appel à ses connaissances personnelles ;
    - en composant une introduction, un développement, une conclusion.

     

    À l’aide du dossier documentaire (= le document 1 ci-dessus et le document 2 ci-dessous) et de vos connaissances, vous montrerez quels peuvent être les effets des dépenses publiques sur l’économie.

     

     Document 2 :

     

    En France, on n'aime pas parler de « rigueur ». Aux États-Unis, c'est le mot « relance » (« stimulus » en V.O.) qui est banni du vocabulaire du gouvernement. Pourtant, comment qualifier 50 milliards de travaux publics pour stimuler l'emploi, 100 milliards de crédits d'impôt recherche, 200 milliards de crédits d'impôts sur les achats d'équipements et encore 35 milliards de crédits d'impôts pour les PME ?... […] Interdiction, en tout cas, de prononcer le terme « relance ». Le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs a catégoriquement démenti jeudi l'idée d'un « deuxième plan de relance », préférant parler de mesures « ciblées ». Chaque mesure est d'ailleurs annoncée séparément. Pourquoi tant de réticence à appeler un chat un chat ? C'est que, inévitablement, le terme rappelle le controversé plan de soutien à l'économie de 787 milliards de dollars de l'année dernière. Or le programme n'a pas convaincu. Peut-être le gouvernement avait-il trop promis de miracles au moment de sa présentation. Du coup, les républicains ont beau jeu de pointer le taux de chômage de 10% et l'effondrement des transactions immobilières pour montrer que le plan a échoué... […]

    À l'image négative de la relance s'ajoute l'argument favori des républicains : le poids sur les finances publiques. Avec le déficit budgétaire qui flirte avec les 10% du PIB, le discours des républicains est le même qu'en 2009 : les déficits élevés vont effrayer les marchés et l'inflation va exploser. Des arguments qui ne tiennent pas la route, contestent les démocrates : d'une part, les investisseurs continuent de se ruer sur la dette américaine […]. D'autre part, l'inflation a baissé de 2 à 1%, soit un niveau inférieur à l'objectif de la Fed. C'est même plutôt le spectre de la déflation à la japonaise qui préoccupe certains observateurs […].

     Source : http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/relance-le-mot-qui-fache-les-americains_1411212.html ; article écrit par Laura Raim et publié le 07/09/2010.



    [1] Projet de loi de finances